dimanche 20 décembre 2015

Critique Livre n°21 : La Princetta et le Capitaine d'Anne-Laure Bondoux


Salut la Compagnie !  

Aujourd'hui c'est au tour d'un livre que m'a conseillé Eole des Lectures d'Eole : La Princetta et le Capitaine d'Anne-Laure Bondoux.

 Le résumé :  
Malva, l'héritière du trône de Galnicie, refuse de se marier à celui qui lui a été promis et décide de s'enfuir. Une stupéfiante l'entraîne aussitôt dans le tulmute des guerres et des tempêtes. Son destin finit par croiser celui du Capitaine Orphéus Mac Bott. Les deux héros et leurs six compagnons de fortune vont subir mille épreuves pour avoir osé se lancer dans ce voyage au-delà du monde connu.

Mon avis :
Ce livre commence par suivre deux personnages distincts. D'un côté, Malva, la Princetta, qui rêve de voyages, d'évasion et d'aventures. De l'autre, Orphéus, qui n'est jamais parti en mer malgré le fait qu'il est le fils d'un capitaine en vue dans le royaume de Galnicie.
Le récit est séparé en deux parties. La première raconte comme la Princetta d'échappe, se perd, et comment un équipage part à sa recherche. Le récit alterne entre les aventures de Malva et d'Orphéus. La seconde partie réunit les deux comparses et les aventures à bord de la Fabula au delà des mers connues.
C'est donc le récit d'une espèce de road-trip, d'une quête à la conquête d'eux-mêmes. Malgré quelques évènements prévisibles, on est surpris agréablement par moment. Et mon Dieu, ... quelle fin ! C'est la plus grosse des surprises !

Côté personnages, on a donc Malva, enfant gâtée et capricieuse, mais aussi curieuse et rêveuse qui apprend à tempérer ses ardeurs tout au long du voyage. Elle fait face à Orphéus, qui a définitivement quelque chose à prouver, mais avec sa droiture, sa loyauté et son instinct sans faille, il est super craquant !
D'autres personnages viennent graviter autour de ses deux protagonistes. Des gentils, des méchants, dont un en particulier qui , mu par la haine et la soif de pouvoir, traquera Malva partout ou elle ira. 

L'univers du roman est comparable au temps des conquistadors, avec quelques éléments surnaturels en plus. Les noms sont clairement empruntés au notre et à des moments dans l'histoire de ces pays. L'univers est riche et les quelques descriptions servent le récit admirablement.

 L'écriture quant à elle est agréable. C'est de la littérature jeunesse, mais elle est agrémentée de noms et de mots qui nous immergent encore davantage dans ce monde. 

En conclusion, le récit est prenant. L'histoire est très construite malgré quelques facilités un peu prévisibles et peut plaire même aux plus âgés comme moi. Les personnages sont attachants et loin d'être vide et irremplaçables. La fin nous met une claque !  C'est un 18/20 pour moi !
 
Titre : La Princetta et le Capitaine
Auteur : Anne-Laure Bondoux
Année de parution originale : 2004
Editions : Le Livre de Poche Jeunesse (éditions de 2006)
Prix : 6,50 €
Nombre de pages :  570 p.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire